Parcours VISA : Lancement de la 2ème édition

20 jeunes sarthois de 18 à 25 ans viennent d’intégrer un parcours de
découverte et de formation dans les métiers du sport et l’animation dans
le cadre d’un dispositif 100% sarthois qui s’intitule « Parcours VISA : Vers l’Insertion par le Sport et l’Animation » coordonné par l’UFOLEP 72 avec le soutien des services de l’Etat.

Pour ces jeunes sans
qualification en difficulté d’insertion, le sport et l’animation reconnus pour
leurs vertus structurantes, socialisantes et intégratives constituent des
leviers mobilisateurs pouvant favoriser leur épanouissement et leur insertion
socioprofessionnelle.

Dans cette perspective, le Parcours
VISA d’une durée de 8 mois (novembre à Juin 2019) comprend une phase préparatoire
de découverte et de remobilisation (2 séjours d’une semaine à la Flèche) avant
une entrée en formation débouchant sur un certificat de qualification
professionnelle (CQP) ou un brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA).
A l’issue du parcours, l’objectif est de pouvoir permettre aux jeunes d’accéder
à une première expérience et d’envisager un avenir professionnel dans ce
secteur d’activité. 

Plusieurs séquences vont rythmer le
second séjour de découverte des 8 filles et 12 garçons accueillis au Centre
d’Hébergement éducatif « Les Berges de la Monnerie » à la Flèche du
Lundi 10 décembre (12h) au Vendredi 14 décembre (12h) : pratique
d’activités physiques et de loisirs, rencontres et échanges avec des
professionnels, préparation et animation de séances pédagogiques, passage du
brevet de secourisme (PSC1) et temps conviviaux.

Ces séjours visent à permettre aux jeunes de gagner confiance en eux en sortant de l’isolement et en s’inscrivant dans une dynamique collective et une cohésion de groupe. La découverte et l’appropriation des savoirs-être de l’animateur sont parfois source de transformation singulière dans le comportement des jeunes avec une prise de conscience de leurs futures responsabilités éducatives en tant qu’animateur. Enfin, chaque jeune bénéficiera tout au long de son parcours d’un parrain (professionnel ou bénévole de son territoire de résidence) pour le conseiller, l’orienter, partager son expérience et favoriser la mise en réseau.

Maine Libre – édition du 13 décembre 2018
Ouest France – édition du 16 décembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *